28 avril 2006

Backstage.

Un concert au Zénith de Paris.     Que j'aime être dans les coulisses pour la place privilégiée que j'occupe. Je me promène où je veux pour réaliser des photos d'ambiance. Pourtant, celles que je préfère sont celles prisent de derrière le rideau du fond, dans le dos des musiciens. C'est un point de vue peu commun où les attitudes de l'artiste sont en valeur. Ses gestes et son corps prennent possession de l'espace de la scène et donnent une autre dimension, surréaliste, à sa prestation. De là, on voit... [Lire la suite]
Posté par bobdebievres à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2006

Encore un matin, mais pas pour rien…

"Etre heureux tout seul, c'est absurde." Cette photo c’est une façon de partager un pur instant de bonheur. Encore un matin, mais pas pour rien… Je suis réveillé, levé et sorti avant le soleil. L’aube sur le quai de Seine; le zénith n’est pas loin; les arbres, les immeubles se découpent sur ce ciel qui ne trouve pas encore sa couleur; les rives du canal sont vides. La passerelle m’invite sur... [Lire la suite]
Posté par bobdebievres à 11:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 avril 2006

Cours de maths

Comme la théologie, les maths c'est simple : D’yeux et d’yeux font cadre !
Posté par bobdebievres à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2006

Un coeur de verre !

Quand un visage montre un trop beau sourire, c'est pour cacher un coeur dur comme du verre !
Posté par bobdebievres à 15:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 avril 2006

Avec l'âge, l'art et la vie ne font qu'un.

Un peintre a l'âge de ses tableaux, Un photographe a l’âge de ses photos, Un poète a l'âge de ses poèmes et Un scénariste a l'âge de ses films. Seuls les imbéciles ont l'âge de leurs artères... [D’après Henri Jeanson.] Et moi, j'ai l'âge de quoi ?
Posté par bobdebievres à 19:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 avril 2006

Quand les batteries s'éveillent...

5 février 2006, 9h20. La soirée d'hier fut longue. Je suis dans le brouillard...le jour est comme moi, il a du mal à se lever. La brume s'étire de tout son long. Non, les fantômes du passé ne jaillissaient pas. C'est un simple dimanche d'hiver sur les batteries de Merville...
Posté par bobdebievres à 12:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]